Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > VITICULTURE CAMPAGNE 2018 INTEMPERIES ET REAPPARITION DU MILDIOU

VITICULTURE CAMPAGNE 2018 INTEMPERIES ET REAPPARITION DU MILDIOU

Le 09 juin 2018
Suite aux intempéries qui viennent de balayer la France entière, le mildiou vient de réapparaître dans les vignobles, notamment en Vaucluse, ce qui nous amène à reparler des principales maladies de la vigne.

Nous avons tous en mémoire les fortes pluies ainsi que la grêle qui se sont abattues ces dernières semaines  dans l'Ouest de la France, ravageant ainsi de nombreux vignobles dans le Nord du Bordelais et aussi une partie importante des plantation de l'appellation Cognac.

Le département du Vaucluse a eu certes moins à souffrir, mais n'a cependant pas été épargné par le mauvais temps: ainsi et après une saison précédente difficile, qui a été obérée par un phénomène de "coulure" survenu au mois de Juin 2017 suite à d'importants changements de températures entraînant un dessèchement des baies qui sont donc tombées prématurément faute d'apport en sève, c'est cette fois le mildiou qui fait sa réapparition du fait de l'humidité apportées par les pluies intenses.

C'est ici pour nous l'occasion d'effectuer un petit rappel non exhaustif des principales maladies de la vigne en distinguant d'abord la maladie du puceron (PHYLLOXERA) des maladies dites cryptogamiques causées par un champignon (OIDIUM - MILDIOU - BLACK ROT).

LE PHYLLOXERA :

Le Phylloxera vastatrix est un minuscule puceron qui attaque notamment les racines de la vigne et entraine le pourrissement du cep qui ne met pas plus de trois ans pour mourir.

Il est apparu en France vers 1865, en pleine prospérité viticole, d'abord dans les régions du Gard et du Languedoc, contaminant rapidement l'ensemble des vignobles du midi puis rejoignant en quelques années le Bordelais puis la Charente, la Bourgogne et la Champagne dans les années 1890.

Le Phylloxera on le sait, à conduit à la ruine de nombreux viticulteurs puis à la célèbre révolte de 1907 en Languedoc.

C'est le Professeur Jules Planchon qui a eu l'idée dans les années 1870 de rapporter des cépages américains plus résistants aux piqûres du puceron, ce qui a conduit à généraliser ensuite les porte-greffes ayant vocation à porter et protéger les raisins français.

Cette terrible épreuve qui a durée près de trente ans est aujourd'hui un lointain souvenir, même si le Phylloxera n'a pas été encore complètement éradiqué dans le monde puisqu'il avait ces dernières années impacté le vignoble Californien.

L'OIDIUM :

L'Oidium fût le premier champignon à pénétrer en France dès le milieu du 19ème Siècle en provenance de l'Angleterre.

C'est au mois de Mai par temps pluvieux qu'il peut attaquer l'ensemble de la vigne, couvrant les feuilles de tâches jaunâtres et blanchissant les rameaux d'où son autre appellation de la "maladie de la cendre".

Le traitement est connu depuis longtemps qui consiste à effectuer un soufrage  de la vigne soit en utilisant le soufre à sec soit dans l'eau par pulvérisation.

C'est aussi pour prévenir l'Oidium mais de manière plus naturelle cette fois, que les  viticulteurs plantent des rosiers en bordure de leurs parcelles.

Cette maladie dite cryptogamique n'a pas disparue, mais se traite relativement aisément aujourd'hui, sachant qu'elle s'attaque plus facilement aux cépages les plus fragiles comme le Syrah par exemple.

LE MILDIOU :

Le Mildiou est aussi un champignon appelé Peronospora viticola qui apparaît en France en 1880, curieusement apporté par les cépages américains importés pour remplacer ceux détruits par le Phylloxera.

Ce champignon laisse au départ apparaître un point brunâtre sur les feuilles et va ensuite grandir pour constituer ensuite de grosses tâches avec de multiples petits grains rougeâtres ressemblant à de l'eczéma, entrainant la chute des feuilles.

Si aucun traitement n'intervient à temps, la maladie infecte aussi la grume, la jeune grappe qui alors va se  dessécher.

Les viticulteurs doivent être très vigilants car le Mildiou se propage au moment des périodes à la fois chaudes et humides, notamment au mois de Juin à la faveur de fortes pluies alternées avec des périodes d'ensoleillement.

Il faut donc faire vite pour traiter la vigne contre le Mildiou qui peut à défaut de réactions utiles des viticulteurs, pourrir toute une production et anéantir la récolte d'une saison.

Outre le bicarbonate, c'est la bouillie bordelaise (mélange de sulfate de cuivre et de lait de chaux) qui est la plus efficace soit par applications préventives successives soit même comme traitement curatif.

L'essentiel est de détecter rapidement la maladie de manière à ce que ce champignon n'affecte pas la grappe, et aussi de pouvoir traiter la vigne aussitôt, même s'il est parfois difficile pour les tracteurs des viticulteurs de pénétrer sur des parcelles gorgées d'eau.

LE BLACK ROT:

Le Black Rot est pratiquement l'alter ego du Mildiou, étant apparu à la même époque et dans les mêmes conditions d'importation de cépages américains.

Il se manifeste plus spécialement au niveau des grains qui ont tendance à rougir puis noircir pour ensuite se dessécher.

Le Black Rot a fait infiniment de dégâts à la fin du 19ème siècle notamment dans le Bordelais.

Son traitement s'effectue avec du sulfate de cuivre, répandu sur la vigne suffisamment tôt soit au plus tard à la mi-juin.

Grâce à cette mesure préventive,  le Black Rot est à peu près éradiqué du vignoble français, même s'il a encore récemment été repéré dans certaines régions résiduelles.

Cette année , c'st donc le Mildiou qui a refait son apparition notamment en Vaucluse, mais il semble que nos amis viticulteurs aient pu réagir promptement.

Aussi, convient-il d'espérer que l'ancien dicton selon lequel "pluie de juin détruit pain et vin" soit cette fois conjuré et que la campagne 2018 soit bien meilleure que la précédente.

Maître Dominique BERTRAND votre Avocat en droit rural situé à ORANGE en Vaucluse, tient ses compétences à votre disposition pour vous conseiller et vous assister concernant tous litiges en droit rural.

Vous avez besoin de plus
d’informations ?
Contactez-moi

Plan d’accès

5 Place des Frères Mounet 84100 Orange
Voir le plan d’accès